6955 Christophe-Colomb, Bureau 104
Montréal 514-794-4410

English

Crus ou cuits?

Ecologically_grown_vegetables

Parmi l’étendue des différents courants et tendances alimentaires, il est parfois difficile de trouver une façon de s’alimenter qui soit adaptée à notre propre santé ainsi qu’au climat dans lequel nous vivons. La diététique chinoise est particulièrement intéressante à cet égard puisqu’elle propose un ensemble de règles bien établies et basées sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise au même titre que l’acupuncture et le Qi Gong.

”Ainsi, il est possible de faire des choix alimentaires en fonction de notre état de santé, de notre constitution et du climat environnant.”

La chaleur digestive

Afin d’être bien digéré et assimilé, le contenu de l’estomac doit être amené à une température de 38 degrés Celcius. Cela s’appelle la chaleur digestive. En médecine traditionnelle chinoise elle repose sur l’énergie Yang du système Rate-Estomac. C’est cette énergie qui nous permet de digérer et d’assimiler correctement les aliments et les nutriments qu’ils contiennent.

Les gens qui préconisent une alimentation crudivore ont raison de dire que les aliments crus possèdent de meilleures qualités nutritionnelles (vitamines, minéraux, et enzymes) que les aliments cuits. Si cela est vrai en théorie, il faut toutefois évaluer la capacité de chacun à pouvoir bien digérer et à assimiler ces précieux nutriments.

Manger froid ou cru demande beaucoup d’énergie à l’organisme afin de réchauffer et de digérer le bol alimentaire. Manger une certaine quantité d’aliments crus lors d’un repas n’est pas une mauvaise idée en soi mais il faut s’assurer de bien connaître les différents facteurs pouvant influencer notre métabolisme digestif et notre santé à long terme.

 

Qui devrait faire attention à l’alimentation crue? Si la chaleur augmente l’activité gastrique et facilite l’assimilation des aliments, le froid en revanche, contracte l’estomac et réduit les capacités gastriques. Les nutriments et vitamines seront mal absorbés et seront tout simplement évacués par le corps.

Les gens ayant tendance à avoir facilement froid ou qui ont des problèmes digestifs reliés à un vide de Yang de la Rate/Estomac devraient manger plus d’aliments cuits et de nature chaude. Ces personnes bénéficient aussi de l’application externe de chaleur soit avec des bouillottes ou avec l’application de moxa.

”Certains individus à plus faible constitution ou vivant dans un climat froid, doivent faire attention à l’alimentation froide et crue car elle épuise à moyen terme leur énergie digestive en demandant un travail supplémentaire à leur organisme.”

La cuisson modérée, un compromis

Il est important de noter qu’une cuisson trop prolongée ou à température trop élevée détruit ou dénature une bonne partie des nutriments. Il faut donc trouver un compromis au niveau de la cuisson. Le type ‘’sauté’’, où la cuisson est rapide, permet de réchauffer la température des aliments, de les saisir à l’extérieur tout en les gardant presque crus à l’intérieur. Ce type de cuisson permet de conserver une très importante partie des qualités nutritives et évite de demander un travail supplémentaire à l’estomac. Le rendement global est donc supérieur.

 

La nature des aliments

Une autre façon de nourrir le feu digestif passe par la connaissance de la nature de chaque aliment. Ainsi, en diététique chinoise, les aliments sont classés par nature: froide, tiède ou chaude.

Par exemple le gingembre, la mangue, le poireau, l’agneau, le piment, les noix, les amandes, les pistaches, les lentilles et pois chiches, les patates douces, les épices et l’avoine sont des exemples d’une longue liste d’aliments réchauffants.

Tandis que la menthe, l’orge, le melon d’eau, le concombre, le thé vert, les oeufs et le soya sont de nature froide.

Il faut s’assurer de bien connaitre sa propre constitution et son terrain de santé. Ainsi, les gens avec un profil chaud voudront s’équilibrer avec des aliments de nature neutre ou froide tandis que les gens avec une nature froide auront justement avantage à manger des aliments de nature chaude. Il est toujours recommandé de consulter un professionnel afin de faire des choix éclairés.

 

Et ici au Québec?

Au Québec, nous devons composer avec des températures qui varient énormément. Il est important de suivre le mouvement naturel des saisons et d’adapter notre alimentation à notre réalité climatique. L’hiver est actuellement bien installé. Notre corps doit dépenser une énergie substantielle afin de se garder au chaud pendant plusieurs mois. Il est donc important de diminuer les quantités d’aliments crus et de nature froide tels que salades, jus et crudités afin de favoriser les potages, les sautés, l’eau chaude et autres plats faits à partir d’aliments de nature réchauffante.

 

Bonne saison hivernale et bonne cuisine à tous.